• Temps de lecture :3 min(s) de lecture
  • Post category:Au coeur de LprR
  • Auteur/autrice de la publication :

L'équipe LprR c'est eux aussi !

Ils s’appellent Eléna, Alexandre, Lauryne, ou encore Sara, Noa, Valentin…

Ils sont jeunes, ils débordent d’énergie et ils sont très motivés par et pour LprR !

Parfois ils nous rejoignent pour quelques semaines seulement, parfois pour plusieurs mois.

Chez LprR ils viennent chercher la découverte d’un univers, de l’expérience professionnelle et des connaissances. Mais aussi proposer leurs idées. 

Ils s’exercent, apprennent, mettent en pratique leurs connaissances… ils se forment.

Et pour notre entreprise, toute jeune et encore fragile, le travail qu’ils accomplissent est précieux. Nous leur en sommes très reconnaissant !

Plus qu'une équipe : une famille.

Qu’ils soient en étudiants troisième ou étudiants en master, qu’ils restent peu ou longtemps, ils font partie intégrante de notre équipe !

“Chez LprR vous êtes plus qu’une équipe, vous êtes une famille” ce sont les mots de l’une d’entre eux. Des mots qui nous ont beaucoup touchés car ils font écho à la bienveillance que l’on met dans leur encadrement.

Ces mots m’ont particulièrement touchée car, Maman de grands enfants, qui ont été eux-mêmes étudiants, je suis très sensible à la jeunesse.

La difficile vie d'étudiante...

Là où nos années universitaires étaient, pour la grande majorité d’entre nous, jalonnées de fêtes, de rendez-vous sociaux, de travail en groupe, de jobs étudiants… leur vie étudiante à eux est faite de cours en visio, de soirées seuls, d’isolement et de précarité.

Alors c’est avec beaucoup d’empathie et de bienveillance que je veille sur ces jeunes talents. Avec mon âme de maman… Parce que LprR est une entreprise familiale !

Vous aussi vous pouvez les aider !

Vous aussi vous souhaitez aider des étudiants en cette période difficile ?

Il y a plein de possibilités pour les aider : On peut apporter des paniers repas à un étudiant, lui proposer quelques heures de ménage ou menus travaux, ou encore juste un appel téléphonique réconfortant.

Rapprochez vous des facultés et des associations d’étudiants, ils seront plus que ravis de votre aide !

Partager